Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Allez-y voir

Le Forum:  MANGER BIO en Ariège

________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

Au cinéma de Saverdun:

Vendredi 3 Novembre, 20h45

A PAMIERS:

 

23 avril 2012 1 23 /04 /avril /2012 04:57

Alors? Content-e? Satisfait-e? Déçu-e?

Tout le monde pratique tellement la langue de bois, que seules les surprises nous laissent ...muets, muettes?

Il a tellement divisé, opposé les uns aux autres, ils nous a tellement meurtris, il laisse notre société dans un triste état.

Alors, qu'il s'en aille vite.

Mais nous ne pourrions longtemps masquer NOS propres échecs.

Le score de Le Pen (arrêtons, svp, de l'appeler par son prénom, arrêtons de parler de vague bleu .....) est le premier signe inquiétant. Saverdun: 18.92%

Canté: 26.83%

Brie: 27.78%

Durfort: 31.58%

 

L'extrême droite s'installe, s'incruste et même en milieu rural!!! Bonnac: 17.81% Pamiers: 19.21%.

Bref .....

 

La déception du score Mélenchon: il n'est pas arrivé à la hauteur de ce qu'il espérait. Un score moyen, c'est la 2° surprise.

 

Quant à Eva Joly, à la hauteur de ce que l'on pouvait craindre!!!

 

Sur quoi se réjouir? Le désaveu envers Sarko, même si .... lui aussi s'incruste dans le paysage. Bon, si on fait des additions, à Saverdun la gauche ferait pas loin de 52%. Mais ce n'est pas gagné!!!

 

Alors, je suis perso, très mitigé ce matin. Sarko va draguer l'électorat FN, il va lui multiplier les promesses fallacieuses ....le danger est qu'il repasse.

NON! Qu'il parte et vite!

Quand on a sur Mazères, Sarko: 24.29% et Le Pen, 22.44%, il ne peut y avoir de réelles joies.

Mais tout le travail, la réflexion, les sans aucun doute remises en cause, tout reste à faire!

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vidall 23/04/2012 11:42


Bonjour,


 


Je ne puis qu’en rajouter sur ce que je lis ce matin sur ce blog.


Oui je suis déçu par le score de Mélenchon et pourtant si on le compare au résultat de la gauche de la gauche, depuis une quinzaine d’années, il y a une nette progression mais elle n’est pas à
hauteur des espoirs.


Peut être avions-nous placé la barre trop haut mais les sondages semblaient indiquer mieux. Hors des sondages, d’ailleurs, l’élan qu’on a cru sentir pendant cette campagne nous permettait
d’espérer autre chose mais voila…


Je me suis réveillé ce matin, après une mauvaise nuit, avec une légère gueule de bois mais en même temps avec l’espoir que ce renouveau en partie brisée, subsistait tout de même à un certain
degré et que ce n’était qu’un début…continuons le combat.


Plus grave selon moi le score de l’extrême droite et j’éviterai d’employer les mots un peu trop utilisés à tort et à travers.


Non il ne faut pas parler de vague bleue marine et  il faut éviter de prononcer un prénom car ce faisant, non seulement on semble sympathiser avec le pire mais en plus, on
banalise le phénomène.


Je n’emploierai pas non plus le mot de fascisme qui sort trop facilement de nos bouches ou de nos plumes, pour deux raisons au moins :


-La première par respect pour ceux qui ont connu véritablement le fascisme, qui l’ont parfois combattu et qui souvent n’en sont pas revenus.


-La seconde parce que je crois que les malheureux qui se sont perdus dans ce vote ne sont pas forcément des fascistes par doctrine, mais trompés par les apparences et le discours populiste de
 Le Pen.


Au fond, il se peut que les plus vieux d’entre eux aient été trompés jadis, de la même manière, par le Stalinisme qui a longtemps sévi dans mon propre Parti.


C’est difficile souvent de démêler le vrai du faux quand on serre les poings pour survivre, seulement survivre.


Au-delà de l’enjeu immédiat gauche - droite de ces élections il y a ce problème qui n’est pas facile à résoudre et qui demeure pour l’instant, sans solution.


Comment a-t-il été résolu au terme des années 30 ou il se posait  également dans le cadre d’une crise économique et d’un racisme triomphant ?


De la pire façon.


La seule équipe qui ait essayé quelque chose durant cette campagne, est celle du FDG même si elle n’en a pas fait suffisamment sa priorité.


 


Pour la quinzaine à venir le principal me semble être la bataille pour assurer l’élection de François Hollande.


Il est bien placé pour l’emporter mais rien n’est totalement joué.


Personnellement, je serai, dans ce second tour, au service de ce candidat comme je l’ai été pour Mélenchon  avant le premier tour, car pour moi, la droite et le PS, ce n’est pas
la même chose, loin s’en faut…


Et je fêterai comme il se doit la victoire de François Hollande car je suis convaincu qu’il sera élu.


 


Roger