Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Allez-y voir

Le Forum:  MANGER BIO en Ariège

________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

 

 

 

Au cinéma de Saverdun:

Vendredi 3 Novembre, 20h45

A PAMIERS:

 

4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 08:23

Ou plus exactement c'est quoi qui "fait société" pour utiliser un langage à la mode.

Pour aller directement au but et paraphraser Geneviève Azam (mais avec son talent en moins): c'est la dette!! Le gros mot est lâché mais ... c'est la dette, ou plutôt les dettes, qui nous lient.

Je suis jeune, j'ai des enfants .... les impositions paient l'école, la PMI etc .... quand je serai vieux (si, si, ça va m'arriver) mes enfants paieront des impôts qui serviront aux divers services, maintien à domicile, Aide à la Perte d'Autonomie, retraites, maisons de retraites.

Je suis encore plus jeune, je fais des études, pour ainsi dire gratuites en France .... quand j'aurai un boulot je paierai des impôts qui serviront aux universités, bourses de celles et ceux qui arrivent après.

Avant qu'un système financier généralisé ne se mette en place, les liens étaient directs, les dettes en circuit court: j'élève mes enfants, quand je serai vieux ils s'occuperont de moi comme je me serai occupé de mes parents (ce qui explique que là où il n'y a pas de retraite, ce sont les enfants nombreux qui garantissent l'entretien des parents). Mais voilà tout bouge, on travaille plus loin du "nid familial", on a de plus petits logements, les vieux vivent de plus en plus longtemps .....

On passe donc par un système financier: je cotise et ça sert à payer les services.

Oui mais voilà, tout n'est pas aussi rose, car qui dit disparition du circuit court et direct, dit relâchement.

Par exemple? Tu fais des études de médecine en France, pour ainsi dire gratuites, enfin payées par les impôts des autres. Et quant tu travailles .... c'est ce que tu paies comme taxes qui rembourse ta dette!!! A la différence du système anglo-saxon, où les études sont payantes, si t'as pas de bourses tu fais un emprunt que tu rembourses à la banque quand tu travailles .... la dette est alors bien visible, bien matérialisée.

Non seulement actuellement les médecins se plaignent de leurs revenus mais en plus ils ne veulent pas s'installer n'importe où! Ils se disent " activités libérales" mais leurs revenus sont assurés par nos cotisations Sécurité Sociale. Quand un prof démarre sa carrière, il n'a pas le choix de son affectation, et pourquoi ce serait différent pour un médecin? (on impose bien ce choix aux pharmaciens?). Dans les attaques démagogiques et populistes contre les fonctionnaires, on oublie trop souvent cette réalité: ils vont où on les affecte.

Vous me direz, il en est de même de tous les métiers libéraux? Oui, mais un véto, un menuisier, un boulanger, un restaurateur s'installe à ses risques et périls .... ses prestations ne sont assurées par aucune Sécu.

Ce qui nous lie, ce qui fait société c'est LA DETTE. Dette que l'on contracte à la naissance (dans une maternité et avec des soins gratuits) qui se poursuit par les APL et autres allocs aux parents, des études gratuites....

Cette DETTE on la rembourse en payant des impôts!!! Si on emprunte aujourd'hui pour construire des facultés, des routes, des voies ferrées et autres, ce ne sont pas des charges .... ce sont des INVESTISSEMENTS.

Alors la question reste-t-elle: "qu'est-ce qui nous lie? qu'est-ce qui fait société?".

__________________________________________

Au sujet des impôts j'en vois venir certains ...." oui mais, tout le monde ne paie pas; encore une fois ce sont les classes moyennes qui paient". Pas tout à fait réel. La TVA est la plus grande ressource de l'Etat et tout le monde la paie ... dès qu'il consomme (sur le pain, les carottes, le vin, le gaz et tout et tout). Par contre les "très riches" qui peuvent se payer des fiscalistes, en tout légalité, paient moins que les autres, vu leurs revenus.

Pendant la campagne présidentielle, seul Benoît Hamon a abordé le sujet de "la disparition" du travail et avait proposé de taxer les robots et créer un Revenu Universel. Sujets disparus des actualités ... mais pas les robots, non.

Partager cet article

Repost 0
Jean Luc Jean Luc
commenter cet article

commentaires