Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En ce moment

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pris sur la page d'Olivier De Robert, conteur ariégeois.

Allez-y voir

25 mars 2014 2 25 /03 /mars /2014 07:28

Ou "nom du d....", c'est égal!

Dans les éléments à porter en analyse, quand on se présente aux votes, les gens ne croient plus aux promesses mirifiques, mais ils-elles attendent un minimum de cohérence.

A Saverdun, la liste Couret ...on y trouvait des PS, des PCF et Verts, plus une pêche miraculeuse à droite. OK!!

Mais si diversité il y a, quel sens y-a-t-il à faire venir, en soutien, le Président du Conseil Général, celui de la Région, celui du Sénat plus le secrétaire fédéral (sauf erreur) du PS?

En mettant une candidate connue comme étant de droite, on espère attirer un électorat plus large non? Et vous croyez que c'est en vous voyant poser sur la photo avec les chefs PS, que vous allez réussir? Il ne s'agissait pas que de la pécho, quand même?

AInsi beaucoup ont eu leur état d'âme écolo tourniboulé en voyant Bonrepeaux. C'est quand même quelqu'un, avec qui, sur tous les grands projets, on est en opposition; alors vous croyez à sa sincérité s'il vient soutenir une alliance PS-Verts? C'est aussi quelqu'un qui se trouve impliqué, au niveau de l'Ariège, dans des "histoires politico-financières" (voir un certain nombre de dossiers de la presse publiés, le Canard, l'Express ...) c'est aussi quelqu'un qui pratique la démocratie,avec d'autres, familiales ...donc pas du tout la démocratie! Alors?

Les listes de "gauche" au niveau national qui ont le mieux résisté à cette condamnation sans précédent d'un gouvernement, sont celles qui ont été autonomes du PS, soit sous leur propre drapeau, soit en union Front de Gauche- les Verts. Tiens, tiens!!

On me fait dire que l'analyse des échecs de 2001 et 2008 avait été faite ...je n'en ai vu aucune trace; mais juste un truc, une analyse, faite en cercle restreint, juste entre soi ...bizarre non? Va falloir ouvrir les fenêtres!

30% des habitant-e-s actuels (pas des électeurs, les habitants) n'étaient pas à Saverdun en 2001, dernière municipalité socialiste.... vous croyez que ça leur a parlé les règlements de compte entre anciens (très anciens)? Nous ne sommes pas à Saverdun pour son passé, mais parce que nous voulons, ou tout au moins nous devons (faute de mieux), y vivre.

Alors, et chiche à la nouvelle (enfin façon de parler) municipalité: donner à chaque habitant-e une place de citoyen-ne; s'ils ne le font pas, à nous de l'assumer.

Quant à ceux, celles qui ont du mal à digérer la défaite? OK, o, comprend, mais de là à considérer les électeurs comme des c..s, mettons sur le coup de la déception, car si nous sommes des cons, pourquoi solliciter nos suffrages?

"Ceux qui sont étonnés des résultats, c'est qu'ils sont dans une bulle, et c'est peut-être le problème du parti socialiste aujourd'hui", abonde le député d'Ardèche Pascal Terrasse.

Une lecture que je vous conseille, sur Politis ICI

"" Municipales : après la branlée …

… je vous demande de ne pas vous arrêter !

Une claque.

Que dis-je une claque ! Une fessée cul-nu, une branlée, une rouste, une volée de bois vert ! ""

Partager cet article

Repost 0
Jean Luc Jean Luc
commenter cet article

commentaires

Sentenac 06/04/2014 23:06

Le PS de l'Ariège est quand même le plus con de France... C'est ça, l'explication ultime. Même dans l'Ariège les électeurs commencent à comprendre les limites du "socialisme", c'est-à-dire prendre à ceux qui bossent pour donner à ceux qui ne foutent rien... J'exagère un peu... Il y a une immense majorité de chômeurs qui subissent leur situation et cherchent à sortir du chômage, mais dans l'Ariège spécialement, il y a une tapée de branleurs qui vivent de la charité publique institutionnalisée et en sont très contents. Et ça, ça commence à lasser...

anonyme 25/03/2014 10:24

A Mazères, Bonrepaux a clairement montré son soutien à Marette, qui ne s'oppose pas souvent à lui au Conseil Génaral