Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En ce moment

Bientôt le PLU de Saverdun

Allez-y voir

Le Forum:  MANGER BIO en Ariège

________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 06:21
Retour sur Notre Dame Des Landes.

Avec en premier cette énigme: comment le centre-ville de Nantes serait-il saccagé alors que toutes les rues étaient barrées et le centre interdit aux piétons. C'est pourtant ce que répètent à l'envie les médias, dont France Inter tous les matins.

Ci-dessous le communiqué des opposants à l'aéroport et celui des "zadistes".

Quant à celles et ceux qui se feraient encore des illusions sur le pouvoir socialiste, juste une question "quelle la différence de langage entre cette gauche molle et la droite?"; les mêmes termes, les mêmes expressions, les mêmes diffamations. Rien à attendre d'eux et de leurs "alliés" (j'allais écrire subalternes). Ah si!!! Mimolette (dite Duflot) a levé toute ambiguïté "elle restera ministre quoi qu'il advienne!" et ces grosses têtes dites vertes de dénoncer à qui mieux mieux les "violences des casseurs" mais en oubliant la violence d'Etat et la violence policière guidée par le préfet qui est bien nommé par le pouvoir actuel.

Rien à attendre comme changement de leur part. On parie?

----- Communiqué des organisateurs de la manifestation anti-aéroport du 22 février------

La manifestation d'aujourd'hui a connu une mobilisation inégalée.

520 tracteurs, venus de tous les départements limitrophes ont été comptés, deux fois plus que le 24 mars 2012 à Nantes. Cela marque une implication massive du monde paysan. Les tracteurs vigilants sont prêts à intervenir sur la zad.

Il y avait 63 bus venus de toutes les régions de France, deux fois plus encore que lors de la chaîne humaine. C'est le signe d'une mobilisation nationale et de la connection entre Notre Dame des Landes et d'autres luttes contre les grands projets inutiles et imposés.

Il y avait entre 50 et 60 000 personnes, plus encore que lors de la manifestation de réoccupation du 17 novembre 2012. Il s'agit de la plus grosse mobilisation du mouvement.

Le défilé a été festif, créatif et déterminé, avec des batukadas, salamandres, tritons géants, masques d'animaux marquant le refus de la destruction des espèces protégées et des mesures dites de compensation.
Des prises de paroles et animations ont eu lieu jusqu'à 18h square Daviais.

La préfecture avait choisi de mettre Nantes en état de siège et de nous empêcher d'être visible dans le centre ville. C'est la première fois qu'on interdit à une manifestation d'emprunter le Cours des 50 Otages. Une partie du cortège est passée par l'île Beaulieu. Une autre a essayé de passer par le trajet initialement prévu et a fait face à une répression policière violente avec tir de flashball, gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes. Cela n'a pas empêché les manifestants de rester en masse dans les rues de Nantes jusqu'à la fin.

Il existe différentes manières de s'exprimer dans ce mouvement. Le gouvernement est sourd à la contestation anti-aéroport, il n'est pas étonnant qu'une certaine colère s'exprime. Que pourrait-il se passer en cas de nouvelle intervention sur la zad ?

Cette journée est un succès et les différentes composantes de la lutte restent unies sur le terrain. L'opposition ne fait que croître depuis 30 ans. Le gouvernement n'a pas d'autre choix que d'abandonner le projet d'aéroport !

Lettre ouverte du mouvement armé

au préfet de Loire atlantique, M. Christian de Lavernée.

Sur la zad, le lundi 24 février 2014

Cher Christian,

Vous avez déclaré hier, « L’opposition institutionnelle à l’aéroport de
Notre-Dame-des-Landes doit cesser d’être la vitrine légale d’un mouvement
armé ». Il nous serait facile de vous reprocher, M. Le Préfet, de vouloir
à votre tour briser des vitrines. Mais après la manifestation de samedi,
autant l’avouer tout net et cesser enfin de nous cacher : nous sommes bel
et bien un mouvement armé.

Nous sommes un mouvement armé de bon sens remuant et d’idées explosives,
de palettes et de vis, de pierres parfois - même s’il y a ici plus de boue
et de prairies, de carottes et de poireaux, d’humour et de tracteurs,
d’objets hétéroclites prêts à former spontanément des barricades et d’un
peu d’essence au cas où, d’aiguilles à coudre et de pieds de biche, de
courage et de tendresse, de vélos et caravanes, de fermes et cabanes, de
masques à gaz ou pas, de pansements pour nos blessés, de cantines
collectives et chansons endiablées, de livres, tracts et journaux,
d’éoliennes et de radios pirates, de radeaux et râteaux, de binettes,
marteaux, pelles et pioches, de liens indestructibles et d’amitiés
féroces, de ruses et de boucliers, d’arcs et de flèches pour faire plaisir
à Monsieur Auxiette, de salamandres et tritons géants, de bottes et
impers, de bombes de peinture et de lances à purin, de baudriers et de
cordes, de grappins et de gratins, et d’un nombre toujours plus important
de personnes qui ne vous laisseront pas détruire la zad. Vous ne nous
ferez pas rendre ces arme
s.

Et vous, M. Le préfet, quand cesserez vous d’être la vitrine légale d’un
mouvement armé
?

Les Black Ploucs

n'est-ce pas que la foule est affolée et menacée? des tracteurs prêts à défendre la ZADn'est-ce pas que la foule est affolée et menacée? des tracteurs prêts à défendre la ZAD
n'est-ce pas que la foule est affolée et menacée? des tracteurs prêts à défendre la ZAD

n'est-ce pas que la foule est affolée et menacée? des tracteurs prêts à défendre la ZAD

Partager cet article

Repost 0
Jean Luc Jean Luc
commenter cet article

commentaires